- Amérique -

cliché A. Monod-Becquelin
Xinguanos du Parc National
du Xingu, Brésil


Petite poupée karaja (Brésil)
présentant des peintures corporelles


Les peintures corporelles en Amérique du Sud font partie des ornements les plus sophistiqués. Tout au long de son existence, l'individu va revêtir son corps de motifs peints variant selon son statut, son âge, son sexe ou les évènements. Trois couleurs principales sont utilisées : le rouge, le noir et le blanc. Elles sont obtenues à partir de matières végétales ou minérales.

Pour le rouge, il s'agit de la graine du roucouyer (Bixa orellana) qui est mélangée à de l'huile de palme ou de l'eau ; le noir provient de la pulpe du fruit de genipapo (Genipa americana) ou du charbon de bois. Les pigments blancs sont plus rares et sont extraits d'une argile blanche. Dans les trois cas, il s'agit de teintes éphémères qui disparaissent plus ou moins rapidement au lavage.

La réalisation des peintures s'effectue entre femmes ou entre hommes. Pour celles des enfants, les femmes de la famille tracent sur le corps des motifs linéaires à l'aide d'une tige flexible provenant de la nervure centrale de palmier.





Corps ornés > Insignes du pouvoir > Tatouages et peintures corporelles > Peintures corporelles d'Amérique
© Alienor.org, Conseil des musées, www.alienor.org - Muséum d'Histoire Naturelle de La Rochelle