Retourner au sommaire

Retourner à la page précédente : la faïence de petit feu

Apparues à la fin du XVIIe siècle, les faïences de petit feu connaîtront un grand développement en France au XVIIIe siècle dans les grands centres de Strasbourg, Niederviller, Marseille, Sceaux, Rouen, Moustier, mais également dans le nord à Lille, Saint-Amand-les-Eaux, Saint-Omer, Sinceny, Paris, Saint-Cloud ; dans l’est à Aprey, Luneville, Saint-Clément, Les Islettes ; dans le centre à Moulins, Clermont-Ferrand ; dans l’ouest à Quimper, Rennes, Le Croisic, Angoulême, La Rochelle, Cognac, Saintes et dans le midi à Meillonas, Montpellier, Bordeaux, Samadet, Varages.

Aller à la page suivante : la faïence fine