Retour au sommaire

Faïences parlantes ou l'histoire racontée par les assiettes

De la commande à l'usage

Chapitre précédent
Assiette patronymique au nom de Charles Picerd

Qui sont les commanditaires ?

Selon des recherches menées sur l’importante collection de faïences patronymiques du musée des Sables-d’Olonne, c’était une clientèle urbaine élargie qui commandait ces céramiques. En effet, parmi les commanditaires se trouvaient des bourgeois, des commerçants aisés, des notables régionaux exerçant des professions libérales, des ecclésiastiques mais aussi des mariniers de la Loire en relation directe avec Nevers dans le cadre de leur métier (le transport des marchandises par voie fluviale).

Des recherches généalogiques et archivistiques menées sur les commanditaires châtelleraudais, nous ont permis de confirmer cette hypothèse.

Les circonstances de la commande 

De manière générale, les personnes commandent de la faïence patronymique pour célébrer un événement, principalement des mariages ou leur commémoration. De nombreux exemples sont présentés dans cette exposition. Les naissances font rarement l’objet de commande car au XVIIIe siècle, elles sont plus nombreuses qu’aujourd’hui et la mortalité infantile reste très élevée.

Certaines personnes comme des charpentiers, des meuniers, des cordonniers, des bouchers, des musiciens/comédiens, des pêcheurs… ont aussi commandé des faïences pour revendiquer leur situation professionnelle ou leur statut social. Les assiettes portaient alors un décor représentant  leur métier.

Page suivante
Détails de l'assiette patronymique polychrome de Marie et Renén Gaudin