Retour au sommaire

Faïences parlantes ou l'histoire racontée par les assiettes

Les commanditaires : un exemple châtelleraudais

Chapitre précédent
Assiette patronymique au nom de Esprit Devantelon

Un représentant de la petite noblesse : Jean François Esprit de Ventelon

L’histoire de ce personnage est un peu comme un puzzle reconstitué grâce aux archives paroissiales, du greffe et aux travaux de Camille Pagé et de l’Abbé Lalanne sur les anciens maires de Châtellerault.

Jean François Esprit de Ventelon est né en 1712.

Il est issu d’une famille de notables. Son père, Jean Ventelon, était écuyer et seigneur de la Gatenallière, un petit domaine situé entre Thuré et Antran. Il était également militaire.

Sa mère, Françoise Gauteron de la Baste, était également issue d’une bonne famille, son père étant conseiller du Roi, juge et magistrat dans la sénéchaussée de Châtellerault ainsi que lieutenant en la maîtrise des eaux et forêts.

Les actes paroissiaux concernant Jean François Esprit de Ventelon ont été rédigés en la paroisse de Saint-Jacques ; nous pouvons supposer qu’il a habité dans ce quartier du centre ville.

Nous retrouvons sa trace le 30 juin 1744, le jour de son mariage en l’église Saint-Jacques de Châtellerault. C’est à l’âge de 32 ans qu’il se marie avec Françoise Bottreau.

Nous savons que de cette union naît au moins un fils prénommé François Esprit. Ce dernier suit des études de droit et se marie, en 1775, avec Françoise Cadet.

Lors de son mariage en 1744, Jean François Esprit de Ventelon était devenu à son tour seigneur de la Gatenallière (devenue aujourd’hui la Gatinalière). Il y fait construire en 1763 un château qui existe toujours aujourd’hui.

Très peu d’informations ont été collectées sur ses études et sur le métier qu’il a exercé. Nous pouvons supposer, d’après les antécédents familiaux, qu’il a embrassé une carrière militaire ou juridique. Cependant, Jean François Esprit de Ventelon a été l’un des  directeurs de la Compagnie des Indes orientales dont le but était de faire concurrence aux Anglais en établissant des relations commerciales avec les pays asiatiques. Ainsi, il a beaucoup voyagé et notamment en Chine d’où il a rapporté d’importantes collections de porcelaines et de végétaux. Il a également occupé de hautes fonctions car, tout en étant conseiller du Roi, il était capitaine général de Châtellerault.

Le 31 août 1771, il est nommé par le roi Louis XV, maire de Châtellerault. Il occupe cette fonction jusqu’en 1785. Les assiettes du musée Sully ont été commandées en 1772, peu de temps après sa nomination. Ces pièces sont particulières car contrairement aux autres, elles ne présentent pas de décor iconographique mais seulement un texte qui énumère toutes les charges de Monsieur de Ventelon.

Le 30 avril 1785, Jean François Esprit de Ventelon meurt à l’âge de 73 ans.

Page suivante
Assiette patronymique de Jean François Esprit de VentelonDessin de la propriété de Jean François Esprit de Ventelon