Retour au sommaire

Faïences parlantes ou l'histoire racontée par les assiettes

Les commanditaires : Exemples châtelleraudais ou la généalogie au  service de l’histoire

Chapitre précédent
Assiette patronymique au nom de Joseph Boinard

Un marchand : Joseph Boisnard

Joseph Boisnard, un marchand châtelleraudais, a commandé une assiette patronymique en 1774. Il y fit inscrire son nom ainsi que sa profession.

En consultant les registres paroissiaux, nous avons appris que sa famille était installée à Châtellerault depuis au moins 1688. Il était issu d’une lignée de maîtres artisans travaillant dans la tannerie. En effet, le plus ancien ancêtre retrouvé de Joseph Boisnard était corroyeur, c'est-à-dire qu’il préparait le cuir reçu des tanneurs pour les ouvriers des métiers du cuir tel que les cordonniers, les savetiers, les bourreliers, etc. Les autres membres masculins de sa famille dont nous connaissons le métier étaient tanneurs, marchands ou qualifiés de maître. De même, nous avons constaté une forte endogamie professionnelle. En effet, pour les mariages dont nous avons la profession des époux, les femmes de la famille Boisnard se sont mariées avec des artisans ou des marchands.

Le samedi 11 juin 1746, Joseph s’est marié avec une de ses cousines, Marie Anne, en l’église de Saint-Jean-Baptiste. De cette union, naîtront quatorze enfants dont au moins deux fils sont devenus marchand tanneurs.

Page suivante
Détail de l'assiette patronymique de Joseph Boinard