Retour au sommaire

Faïences parlantes ou l'histoire racontée par les assiettes

La production de faïences patronymiques

Page précédente
Assiette patronymique au nom de Jean BabinAssiette patronymique au nom de Margrique BoureauAssiette patronymique au nom de Claude Fargue

La production nivernaise

Selon les recherches menées jusqu’ici, la majorité des faïences patronymiques françaises a été fabriquée à Nevers comme toutes celles de la collection du musée de Châtellerault.

Centre de production de faïence de grand feu, Nevers fabrique l’une des faïences les plus anciennes de France.
En effet, le site regroupe les trois conditions indispensables pour l’installation de la production de faïence à savoir la matière première sur place, du combustible avec les bois du Morvan et un important axe de communication à proximité à savoir la Loire et le canal de Briare.

De plus, les circonstances politiques favorisent cette création. Les premiers faïenciers, venant d’Italie et de Lyon, s’installent à Nevers en réponse à l’invitation de Louis de Gonzague, duc de Mantoue et de Nevers par son mariage dans la deuxième moitié du XVIe siècle.

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, la faïence de Nevers jouit d’une grande réputation en France et même en Europe. Les faïenciers restent au début imprégnés du style italien puis ils introduisent dans leur production des camaïeux de bleu et des motifs d’inspiration chinoise. Fortes de leur succès, ses productions sont copiées par de nombreux ateliers en France.

Au cours du XVIIIe siècle, le décor prend un aspect plus populaire avec une abondante production de faïences patronymiques.

Sous la Révolution, Nevers réalise de nombreuses céramiques révolutionnaires qui illustrent certains  événements comme la prise de la Bastille.

À la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle, la production de faïence connaît un certain déclin au profit de la porcelaine.

Aujourd’hui, quelques faïenciers sont toujours en activité à Nevers grâce à un renouveau de l’intérêt du public et surtout des collectionneurs.

Page suivante
Détails de portraits issus de deux assiettes Détail de l'assiette de Margrique Boureau (Nevers dit "La Rochelle") Détail de l'assiette de Claude Fargue (Nevers dit "La Rochelle")