LA COLLECTION FIOCCHI  

Rubens : Lycaon changé en loup

Inv : 166
H. 21 ; l. 16
Huile sur panneau
1636 (vers)
Ecole française
Rochefort, Musée d'Art et d'Histoire

Conçue entre 1636 et 1638, cette esquisse appartient à une série de compositions préparatoires au décor de la Torre de la Parada, pavillon de chasse de Philippe IV d'Espagne. Le roi lui-même choisit les sujets tirés des Métamorphoses d'Ovide que Rubens devait exécuter avec l'aide d'amis et d'élèves. Celle-ci illustre la punition infligée par Zeus à Lycaon, roi d'Arcadie qui avait provoqué sa colère :

"(…) un otage lui avait été envoyé du pays des Molosses, il l'égorge avec son poignard, fait bouillir une partie des membres de la victime à demi-glacée par la mort et rôtir le reste sur un brasier ardent : ces horribles mets sont portés sur ma table. Armé de feux vengeurs, je renverse à l'instant son palais et ses pénates…Il fut épouvanté : parvenu dans les campagnes silencieuses, il pousse des hurlements, mais il s'efforce en vain de parler… Ses vêtements se changent en longues soies et ses bras deviennent des jambes. Métamorphosé en loup, il conserve des vestiges de son ancienne forme : toujours blanchi par l'âge, ses traits respirent la même violence, ses yeux étincellent du même feu ; tout en lui porte l'image de la férocité."

© Musées de la ville de Rochefor © Alienor.org, Conseil des musées