Le bronze... à l'épreuve du feu

Les débuts de la métallurgie du bronze

 
 
 
Revenir Retour au sommaire La suite du texte

Le minerai, quel qu’il soit, est préalablement concassé. Cette première étape permet de réaliser plus facilement la réduction et pour cela, la chaleur nécessaire se situe entre 800 et 1 200°C.
Cette opération requiert un foyer de réduction : cercle de pierres scellées par de l’argile ou petite cuvette tapissée d’argile, dans lequel l’apport d’oxygène se fait avec un système de tuyères et de soufflets. Le combustible utilisé est le charbon de bois, au pouvoir calorifique plus important que le bois brut.
La durée de l’opération est variable, suivant les minerais employés et les systèmes de montée en température.
Il faut compter quelques heures avant que le métal se liquéfie et coule dans le fond du foyer, où il forme une matte.

Le foyer encore éteind et l'embouchure de la tuyère Le foyer est alimenté en oxygène à l'aide du soufflet Le minerai est placé dans un creuset prè La matte de bronze dans le creuset