Le bronze... à l'épreuve du feu

Les débuts de la métallurgie du bronze

 
 
 
Revenir Retour au sommaire La suite du texte

Les moules peuvent être en pierre, monovalves ou bivalves, en bronze, ou en argile. Pour ces derniers, on utilise la technique dite de la cire perdue. L’objet est d’abord réalisé en cire, puis englobé dans de l’argile réfractaire, en dégageant un orifice de coulée. Le moule est ensuite séché, puis cuit : c’est le décirage, opération au cours de laquelle la cire fond et s’écoule pour libérer le négatif de l’objet. Le métal est ensuite coulé dans le moule, qu’il faut briser pour récupérer l’objet en bronze. Les pièces ainsi obtenues sont uniques mais cette technique permet la réalisation d’objets complexes.

Moule bivalve en pierre Forme de hache en cire pour moule en terre Quatre moule en terre à usage unique (fac-similés) Le moule est cassé, on découvre la forme moulée (une pointe de flêche)