Le bronze... à l'épreuve du feu

Les débuts de la métallurgie du bronze

 
 
 
Retour au sommaire La suite du texte

La découverte du cuivre natif

Les premières productions en métal  sont attestées  à partir de la fin du VIIe  millénaire avant notre ère  en Anatolie.  Il s’agit d’objets réalisés en cuivre natif, sans procédé technique faisant intervenir une chauffe à haute température. Le cuivre est récolté sous forme de pépites brutes, malléables et donc facilement transformables par martelage. Le cuivre étant plus facile à travailler à chaud, les premiers métallurgistes ont dû améliorer les procédés de montée en température jusqu’à obtenir la fusion du métal. Fortuitement ou intentionnellement,  cela leur a permis de réaliser de nouvelles formes d’objets, reproductibles à l’infini grâce au moulage. Cette découverte marque les débuts d’une réelle métallurgie.

Une hache du bronze ancien Un morceau de chalcopyrite
Morceau de chalcopyrite,
cette roche contient du cuivre