retour sommaire  QUI SONT LES SCRIPTEURS ? 

Qu'ils soient simples voyageurs, pèlerins, ecclésiastiques, ouvriers ou prisonniers, on constate qu'à Saintes les visiteurs sont de toutes les classes sociales.Ils avancent anonymes ou à découvert, hommes libres ou prisonniers.
Au XVIe siècle, un dénommé Jean Bellet a gravé près de la porte d'entrée de la cathédrale Saint Pierre sur la vis torte "huit vingt dix degré contés par moi messire Jehant Bellet le 24 octobre 1590". Qui était ce Jehan Bellet ? Très certainement un clerc.. .

Dans la salle de l'horloge de Saint-Eutrope,
et dans une belle graphie réglée, I. Dupeux,
nous apprend
qu'il était "sacristin de Saint-
Eutrope" en 1716. L'église de Marennes nous
apprend la visite sur la terrasse du clocher de
Martin de Limoges 1766, ou que
le vingtsixieme novembre 1544 Iehan
Constantin estoy icy avec Iehan Macavlda
.

Les prisonniers protestants de Brouage, enfermés au
XVIIIe siècle dans les anciennes forges, ont laissé
quelques patronymes et se sont mutuellement exhortés
à la foi par la gravure de psaumes, de calvaires ou de
maximes plus intime dont l'émouvant
17 May 1700, oh Dieu tu vois comme on nous traite (?)

© Musées de la ville de Saintes © Alienor.org, Conseil des Musées