De l'influence de Courbet en Saintonge : l'influence de Courbet

Retourner à la page précédente

À la fin de 1863, il quitte la Saintonge avec son ami Pradelles pour s’installer à Bordeaux, il y ouvre un atelier où il forme de nombreux élèves, mais n’oublie pas la Saintonge où il retourne peindre régulièrement. Il participe régulièrement aux salons et à de nombreuses expositions en province. Il reçoit de multiples récompenses, dont la légion d’honneur.

Il passe tous ses étés à Arcachon et découvre la côte bordelaise. C’est le début d’une passion pour les paysages maritimes. Son travail évolue vers une simplification des formes, une étude de la lumière qui aboutit à une recherche quasi métaphysique comme dans la série des Mer calme.

Il meurt en 1903 à Bordeaux.Aller à la page suivante

Gustave Courbet, "Grande Marée, la Garenne de Bussac (la Charente au Port-Berteau)" Gustave Courbet, "Grande Marée, la Garenne de Bussac (la Charente au Port-Berteau)" Louis-Augustin Auguin, Mer calme Louis-Augustin Auguin, Belle journée