De l'influence de Courbet en Saintonge : le séjour de Courbet

Retourner à la page précédente

À la fin de l’été, le maître s’installe au hameau de Port Berteau dans la commune de Bussac où il retrouve Auguin et Pradelles. Avec eux, il travaille sur le motif et multiplie les études le long des rives ombragées de la Charente, complètement en phase avec une nature où s’associent la lumière du ciel miroitant sur l’eau des rivières et des sources et l’ombre des frondaisons ; il se laisse aller à la douceur des lieux et l’exprime dans certaines tableaux comme Grande marée, garenne de Bussac, la Charente au Port Berteau. Cependant, dans les sous-bois du château de bussac, il retrouve une expression plus brute avec Forêt qui est une vision frontale, une sorte d’osmose avec la nature.

Aller à la page suivante
Gustave Courbet, "Grande Marée, la Garenne de Bussac (la Charente au Port-Berteau)" Louis-Augustin Auguin, Paysage, bords de Charente