Extrait du dossier d'Adeline Bouilloux :

" Plusieurs questions se posent alors, problème de rapports d'échelle, de poids, de texture... Le multimédia apporte une possibilité de voir l'objet selon plusieurs plans mais la manipulation reste virtuelle et prédéfini par le concepteur du projet. Dans les musées, le regard sur l'objet est également dirigé par le conservateur, il est présenté selon un seul axe, de plus les informations sur l'objet sont souvent rudimentaires. Par exemple, d'un tableau on ne connaît que le nom de l'artiste, la date d'exécution et la technique utilisée mais on ne sait rien sur l'artiste, ni le contexte historique et culturel dans lequel l'œuvre a été faite.

Comment arriver à aborder différemment l'objet, en apportant un regard nouveau et complémentaire de celui apporté par le musée ?"

 

© Alienor.org, Conseil des musées, www.alienor.org