L'étudiante préféra, pour la deuxième étape de sa réalisation, substituer au sifflet original, une maquette en terre crue. Cette dernière était d'une taille suffisante pour permettre la réalisation d'une séquence vidéo macroscopique, à l'aide d'une caméra "paluche" (caméra munie d'un objectif manipulable et de petite taille, permettant de filmer de très près des espaces réduits).

 

© Alienor.org, Conseil des musées, www.alienor.org