Début décembre, les prises de vue définitives furent réalisées par l'étudiante en studio à l'école sur le site d'Angoulême. Le vase fut donc déplacé et manipulé par un employé qualifié du musée de Cognac.
En parallèle, Valérie Loiseau fit une grande quantité de clichés dont les sujets étaient les fleurs et le corps féminin.

 

© Alienor.org, Conseil des musées, www.alienor.org