Une fois cette étape de travail achevée, l'étudiant a été confronté à un problème lié à la conservation de l'objet. Trop fragile et trop lourd, l'objet ne pouvait être manipulé et déplacé hors du musée.
De plus la présence du cadre qui présente un fort relief, rend impossible la prise de vue la plus latérale de l'objet. Ce cadre ne pouvant être dissocié du buste, l'étudiant décida d'entreprendre une sorte de copie de travail de l'objet. Ainsi, plutôt que de travailler in-situ sur le bas-relief, Alexandre Reymond a choisi de modeler, d'aprés photographies de l'original, une réplique à l'échelle et en argile du médaillon.

 

© Alienor.org, Conseil des musées, www.alienor.org