La renommée des couteaux Pagé se mesure également par la présentation aujourd'hui de cette production au sein des musées. Et c'est à Sheffield, une ville du nord de l'Angleterre, que peut s'admirer une collection de 900 pièces Pagé.1

Au XIXe siècle, Sheffield est avec Châtellerault un centre remarquable pour la production de couteaux, ce que n'ignore pas Camille Pagé très attentif au développement de la coutellerie en Europe pour rester dans la course aux innovations. La coutellerie de Sheffield a, par ailleurs, pris de l'avance dans les procédés de mécanisation.

 

Camille Pagé consacre, dans le dernier tome de l'Histoire de la coutellerie, une longue analyse dans laquelle il confirme que « Sheffield est un grand centre de coutellerie […] C'est aussi la plus grande fabrique du monde pour la production du fer et de l'acier. » 2

 

Sur ce point, la découverte à Sheffield de l'acier inoxydable marque une étape importante pour la reconnaissance de la coutellerie anglaise. La mise en application aux ateliers de coutellerie de la division du travail leur donne également une certaine avance économiquement parlant.

 

Et à Camille Pagé de remarquer que « beaucoup de maisons très importantes qui n'ont pas d'ateliers à eux, arrivent malgré cela à conserver une qualité régulière et déterminée, à leurs produits qui portent une marque leur appartenant et ayant une réputation acquise. »

La coutellerie de Sheffield est une des concurrentes les plus sérieuses pour la production châtelleraudaise au lendemain de la Première Guerre mondiale.

La collection des musées de Sheffield cédée par Madame Pagé en décembre 1922, pour £233, 14 000 francs d'alors, recouvre une diversité de pièces depuis les outils préhistoriques à la coutellerie du XIXe siècle. Des outils du Paléolithique et du Néolithique, des couteaux mexicains, des couteaux européens du Haut Moyen-Âge, des couverts du XVIe au XIXe siècle sont conservés aux côtés de pièces admirables issues des ateliers de Domine ; une richesse qui confirme encore la qualité de collectionneur passionné de Camille Pagé, cet enfant des couteaux.

 

1 -  http://www.museums-sheffield.org.uk/

2 - Camille Pagé, La coutellerie depuis l'origine jusqu'à nos jours, Tome 6, La coutellerie étrangère, Châtellerault, 1904.

 
 

© 2013, Alienor.org, Conseil des musées