Accès à la bibliographie Accès au glossaire Accès au générique Retour à la page d'accueil
 
Le classement matériel de la collection s’effectue par étage et sous-étage géologique, en distinguant les secteurs géographiques pour tenir compte des variations latérales de faciès. Les échantillons sont constitués d’un ou plusieurs éclats ou fragments de silex regroupés par boîte. Sur chaque boîte sont mentionnés un numéro d’inventaire

 


Une fiche descriptive accompagne les échantillons, détaillant leur contexte gîtologique, les caractères macroscopiques des silex et les microfaciès sédimentaires. Les fiches, enregistrées dans la base des musées, sont assorties de clichés macroscopiques des silex. C’est un outil de travail exploitable sur place, mais aussi consultable à distance par la biais d’Internet. Il est ainsi utilisable par des chercheurs travaillant hors du cadre régional du bassin de la Charente et désireux de confirmer ou de préciser l’origine charentaise de certains silex archéologiques qui ont à certaines périodes été transportés sur de grandes distances.

 
Qu'est-ce qu'une lithothèque (numéro du gîte et éventuellement du prélèvement au sein du gîte, lorsque plusieurs prélèvements ont été effectués au sein d’un même gîte), le lieu de collecte (lieu-dit, commune),
La vocation de la lithothèque du musée d'Angoulême
Les atouts du bassin de la Charente pour la lithothèque
L'organisation de la lithothèque du musée d'Angoulême
Le cadre dans lequel s'est constituée la lithothèque du musée d'Angoulême l’attribution géologique et la position (contexte primaire ou secondaire) des silex. Pour connaître plus précisément la provenance géographique des échantillons, il suffit de se référer à la carte du bassin de la Charente sur laquelle sont pointés les gîtes, les numéros renvoyant aux numéros des échantillons.
Accès à la base de données
© Conseil des musées de Poitou-Charentes, www.alienor.org