"L'Inde avec les Anglais", photographies de la collection de Pierre Loti

L'anglophobie de Pierre Loti

Alors qu’il vient de faire paraitre L’Inde (sans les Anglais), Loti note dans son Journal le 3 mai 1903 : « Non, je ne dis pas de mal des anglais dans mon livre ; j’ai trouvé plus insultant de n’en pas parler. »

 

La guerre des Boers

 

Avec la guerre des Boers en 1899, Loti, officier de marine, montre son antipathie pour les Anglais et prend parti pour le président de la république du Transvaal, Paul Krüger, qui organise la résistance armée contre l’occupant britannique depuis 1881.

 

Paul Krüger, qui a dû quitter Prétoria en 1899 et cherche en Europe une aide militaire et financière, débarque à Marseille où il est accueilli triomphalement. Il vient visiter à Paris le pavillon du Transvaal dans l’exposition universelle et son portrait fait la une des journaux. Loti, par provocation, lui dédie son livre.

précédent suivant