"L'Inde avec les Anglais", photographies de la collection de Pierre Loti

Les ateliers photographiques

L'Inde du nord

Samuel Bourne (1834-1912) apprend le métier de photographe dans l’atelier londonien de Richard Beard, le pionnier du daguerréotype en Angleterre. Il expose ses photographies de paysages à la Société photographique de Nottingham puis dans l’exposition internationale de Londres de 1862. L’année suivante, il part en Inde et s’associe à un photographe de Calcutta, Thomas Howard. Charles Shepherd, éditeur à Simla (résidence du gouvernement indien) les rejoint et diffuse leurs travaux, lui-même se spécialisant dans les portraits. Bourne commence par réaliser trois voyages dans l’Himalaya, au Cachemire, et aux sources du Gange et Loti ne résistera pas à acheter plusieurs de ses vues magistrales. Puis il couvre tous les grands sites à commencer par Bénarès. Howard rentre en Angleterre en 1866, Bourne en 1871, ayant pris soin de publier le catalogue de ses 2 200 clichés qu’il laisse au studio de Calcutta, alors dirigé par Colin Murray. L’agence reste active jusqu’en 1991, date de l’incendie qui la ravage.

L'Himalaya, vu de Darjeling Palais rose à fleurs blanches, dans la ville de Jeypore ; signature des photographes : Bourne Shepherd
précédent suivant