Retour au sommaire
Glossaire
Bibliographie
Générique
Textes à imprimer
Les lampes d'époque romaine
Les lampes en métal
Les lampes en terre cuite
Iconographie des lampes
Lumières symboliques
Origine des collections

La découverte des propriétés combustibles de l'huile d'olive a été capitale pour l'histoire du luminaire antique. Si les lampes moulées des Ier-IIe siècle ont toujours été abordables, l'huile restait elle relativement coûteuse puisqu'importée d'Espagne et d'Afrique. Le coût et les difficultés d'approvisionnement expliquent sans doute qu'on se soit tourné au IIIe siècle vers les lampes à suif ou vers les chandeliers. C'est à cette époque qu'apparaissent les lampes à décor de globules et les bougeoirs en terre cuite. Les IVe et Ve siècles sont marqués par les importations massives de lampes africaines. On utilisait comme huiles végétales la noisette, le hêtre, la noix, le lin, le ricin. Le sel rajouté évitait la surchauffe de l'huile en améliorant la clarté de la flamme. Des végétaux servaient à la confection de mèches fines que l'on introduisait par le bec. Pline l'Ancien évoque dans son Histoire naturelle le rouvre, le lin, le jonc, le bouillon blanc (phlomos) dénommé "herbe lucernaire".

 

© Alienor.org, Conseil des musées, www.alienor.org | Plan du site | Aide
Cartel de la lampe à huile dans une nouvelle fenêtre
Cartel de la lampe à huile dans une nouvelle fenêtre
Cartel de la lampe à huile dans une nouvelle fenêtre
Cartel de la lampe à huile dans une nouvelle fenêtre