AVERTISSEMENT : Votre navigateur internet est trop ancien pour permettre un affichage correct du site tout en respectant les standards actuels et les recommandations en matière d'accessibilité.
Si vous ne pouvez vous mettre à jour vous-même, veuillez contacter votre administrateur système pour effectuer cette mise à niveau (par exemple : Firefox 3, Internet Explorer 8, Opera 9, Safari 3 ou des versions ultérieures). Merci de votre compréhension.

Marianne et ses symboles

L’origine de l’appellation « Marianne » n’est pas certaine : ce prénom était populaire à la fin de l’Ancien Régime, au second rang après Marie-Louise, prénom à connotation monarchique. Il est peut-être la contraction de Marie, mère de Dieu, et d’Anne, sa mère. La présence d’un buste de la République dans une mairie n’est pas obligatoire ; significative des tendances des municipalités entre 1870 et 1880, cette présence est devenue courante depuis 1885, suite à plusieurs décisions législatives ou réglementaires. L’installation progressive dans les maisons communes d’images de la République prenant la forme d’une femme a d’abord été une simple coutume, qui, à la suite de la conquête des mairies par les républicains, s’est étendue peu à peu, par un mouvement social et culturel ample, divers et fort.

Les symboles végétaux

L’épi de blé

Il exprime la fonction nourricière de la République.

L’olivier

Il symbolise la paix.

Le laurier

Il symbolise les arts et les lettres.

La feuille de chêne

Elle symbolise l’invincibilité.

détail d'un buste représentant un décor végétal Buste couronné de feuilles de chêne
Voir la fiche de l'objet

Les symboles instrumentaux

Le faisceau de licteur

Dans la Rome antique, le faisceau de licteur était constitué d’un ensemble de verges (d’orme ou de bouleau) liées autour d’une hache par des lanières de cuir. C’était un emblème de l’autorité des magistrats de la République romaine. Le licteur, officier public le portait à l’épaule gauche. La hache représentait le pouvoir de punir soit par le fouet (les verges) soit par la décapitation.

détail d'un faisceau de licteur présent sur le buste de Marianne de la mairie de Niort Détail d'un faisceau de licteur.
Voir la fiche de l'objet
 

Les symboles vestimentaires

Le bonnet phrygien

Dans l’antiquité romaine, les esclaves étaient coiffés d’un bonnet phrygien lorsqu’ils étaient affranchis. Par extension, le bonnet phrygien est devenu le symbole de la Liberté.

La cocarde

La cocarde est un insigne aux couleurs nationales, porté principalement à la coiffure. Elle est, dès la Révolution française, le symbole du patriotisme. Le blanc royal a été ajouté aux rouge et bleu de la ville de Paris. La cocarde présente ainsi les couleurs de la République.

Les symboles célestes

Les étoiles

L’étoile, symbole de la lumière et de l’intelligence, sert de guide. Sur certains bustes récents, il peut s’agir des étoiles de l’Europe.

marianne Couronne végétale étoilée.
Voir la fiche de l'objet

La couronne

Signe de mérite civique dans l’antiquité, elle symbolise le pouvoir et l’honneur.

Les symboles animaliers

Le lion

Le lion est un symbole de force, en référence au mythe d’Héraclès (Hercule) qui, après avoir tué le lion de Némée, a revêtu sa dépouille telle une armure invulnérable.

marianne Détail d'une tête de lion.
Voir la fiche de l'objet

Les symboles anthropomorphes

La tête de Méduse

Elle est présente sur certains bustes pour effrayer les ennemis du peuple ; dans la mythologie grecque elle pétrifie ceux qui croisent son regard.

Le sein dénudé

Souvent les bustes ont un sein dénudé - ou simplement mis en valeur par un drapé - qui symbolise l’aspect nourricier.