Retour

La lumière constitue la trame du travail du peintre qui tente de suggérer « la polyphonie, la réversibilité d'un lien peut-être rêvé entre écriture et paysage ».

Pigments, liants, tarlatanes, vieux papiers chinés avec gourmandises, cousus, tissés, collés sont les matières de ce voyage, les moyens requis par l'artiste pour dynamiter l'ordonnance du texte, en tirer parfois avec malice la « substantifique peinture ». La variété, la qualité, le niveau de ces approches - de la méditation à la jubilation - étonne et rend nécessaire ce regard porté sur dix ans d'atelier.

Le peintre expose régulièrement à Paris, Bordeaux ou Lausanne.

suite

© Michel Danton, 2005