détail du portement de croix flêche page précéédente page précédente page suivante flêche page suivante

Les sujets choisis représentent des épisodes de la vie du Christ, hormis Le Sacrifice d’Abraham qui préfigure la Crucifixion ; ils constituent donc un cycle consacré aux Mystères de la vie du Christ.
L’attribution de vingt d’entre eux à Everard Quirijnsz van der Maes s’appuie sur la signature et le monogramme de l’artiste, apposés sur onze œuvres. De plus, huit portent des dates écrites, qui s’échelonnent entre 1618 et 1632.

Maes était né à La Haye en 1577, dans une famille de peintres verriers. Il aurait été l’élève de Karel van Mander, artiste surtout connu par son ouvrage consacré aux peintres nordiques contemporains, Het Schilderboek, publié en 1604. On sait qu’il se rendit à Rome ; il était de retour dans sa ville natale avant 1604, date à laquelle il appartenait déjà à la confrérie de Saint-Luc, et semble y avoir poursuivi sa carrière jusqu’à sa mort en 1656. Il travailla à plusieurs reprises pour la municipalité et pour les États-Généraux de Hollande, réalisant des vitraux et des armoiries. Sa renommée dans ce domaine s’étendit même à la cour de Danemark : vers 1620, il reçut commande des cartons des verrières de l’oratoire royal du château de Frederiksbörg, pour lequel il livra cent huit dessins, aujourd’hui disparus, tout comme les vitraux.

Les tableaux de Sainte-Croix révèlent un artiste aimant le travail en pâte, choisissant des coloris lumineux dans une palette contrastée. La composition, au dessin parfois hésitant, témoigne d’un héritage maniériste qu’on décèle notamment dans les personnages massés au premier plan. Les apports contemporains de la Réforme catholique sont sensibles dans le choix de sujets clairement identifiables, disposés en registres distincts. Les fonds de paysage et les intérieurs qui servent de cadre aux épisodes décrits inscrivent l’art de Maes dans la tradition hollandaise.

La crucifixion

La Crucifixion (1629)
Everard Quirijnsz van der Maes (La Haye, 1577 – La Haye, 1656)

Le monogramme de van der Maes sur le Sacrifice d'Abraham

On peut voir, sur ce détail de L'Annonce aux bergers, le monogramme d'Everard Quirijnz van der Maes. Sur la gauche de l'image on devine la date "1631".