Chant du balbuzard pêcheur

Logo creative commons Source
Gabriel Leite

Balbuzard pêcheur

Pandion haliaetus (Linnaeus, 1758)

Classification (Ordre : Accipitriformes / Famille : Pandionidés)

Description

Balbuzard pêcheur Balbuzard pêcheur
Collection du musée Bernard d'Agesci à Niort.
Ouverture de la notice complète dans un nouvel onglet
 

Rapace diurne piscivore d'assez grande taille.
Fort contraste entre le ventre blanc et les parties supérieures sombres.
Tête blanche barrée d'un large bandeau noir.

Habitat/Répartition/Comportement

Milieux aquatiques Milieux aquatiques Photo : Jean-Yves Airaud (cliquer pour aggrandir) Milieux aquatiques Photo : Jean-Yves Airaud  

Milieux aquatiques : étangs, lacs, rivières, côtes maritimes.

Régime alimentaire

Quasi exclusivement des poissons entre 150 et 350 g.

 

Migration

Carte de la migration du balbuzard pêcheur Carte de la migration du balbuzard pêcheur Carte de la migration du balbuzard pêcheur Avec l'aimable autorisation de l'observatoire ornithologique des Deux-Sèvres  

Séjourne dans les Deux-Sèvres lors de sa migration prénuptiale (mars-avril) et postnuptiale (août à octobre). On peut alors le voir régulièrement sur les étangs du nord des Deux-Sèvres et le lac du Cébron, mais également sur les cours d'eau du Mellois où sa présence a même été constatée certains hivers depuis 2009.
La plupart des oiseaux européens hivernent en Afrique de l'Ouest, de la Mauritanie au Cameroun.

Présence en Deux-Sèvres

De mars à avril, puis d'août à septembre.

Statuts/Menaces/Protection

La population mondiale est estimée à moins de 50 000 couples. L'Europe en accueille de 7 600 à 11 000 et les deux principaux noyaux de la population nicheuse française se trouvent dans la région Centre (31 couples en 2009) et en Corse (28 couples en 2009).
L'espèce est considérée comme rare dans l'Union européenne mais voit sa population se renforcer.

Les principales menaces pesant sur le Balbuzard pêcheur sont le dérangement (pendant la période de reproduction), la pollution des zones humides, les collisions et électrocutions sur les lignes électriques et le tir illégal.