Chant de la grue cendrée

Logo creative commons Source
Lars Lachmann

Grue cendrée

Grus grus (Linnaeus, 1758)

Classification (Ordre : Gruiformes / Famille : Gruidés)

Description

Grue cendrée Grue cendrée

Collecté en 1959
Collection du musée Bernard d'Agesci à Niort.
Ouverture de la notice de ce spécimen dans un nouvel onglet
 

Plumage gris ardoisé, avec des plumes noires ou noires bleuâtres.
Tache rouge, un morceau de peau nue au sommet de la calotte.
Haut du cou, gorge, front, nuque, pattes et doigts noirs.
Tache blanche des yeux jusque vers l'arrière du cou.
Long bec gris avec un peu de rougeâtre à la base.
Yeux rouges.

Chant et cri

« krooh » perçant et nasillard portant loin.

Habitat/Répartition/Comportement

Aire de reproduction : fondrières, landes de bruyères humides et marais d'eau douce peu profonds, ainsi que dans les forêts marécageuses. Aire d'hivernage : milieux plus secs.

Régime alimentaire

Omnivore.

 

Le saviez-vous ?

En France, le couloir principal de migration des grues cendrées n'est large que d'environ 200 km.

Il relie le nord de l'Alsace, la Lorraine et la Champagne-Ardenne à l'Aquitaine et les Hautes-Pyrénées en passant par la Bourgogne, le Centre, le nord-ouest de l'Auvergne et le Limousin.

Migration

Migrateur hivernant de l'Espagne et l'Afrique du Nord, à l'ouest, jusqu'en Chine, à l'est, en passant par l'Égypte, l'Iran et l'Inde, et jusqu'en Éthiopie au sud.
Les individus de la voie ouest-européenne hivernent principalement dans la péninsule Ibérique (surtout en Espagne).
Le vol est lent et puissant suivi d'un court vol plané.
Il se déplace souvent en grands groupes et en formation en V.
Niche dans le paléarctique, principalement de l'Allemagne et la Scandinavie, à l'ouest, à la Sibérie Orientale à l'est.

Migration prénuptiale : pour les grues hivernant en Espagne, principalement entre la mi-février et la mi-mars.
Migration postnuptiale : de mi-octobre à novembre.