Chant de la huppe fasciée

Logo creative commons Source
David Edwards

Huppe fasciée

Upupa epops Linnaeus, 1758

Classification (Ordre : Bucérotiformes / Famille : Upupidés)

Description

Huppe fasciée Huppe fasciée Mâle
Pds. 72 ; L. 71 ; Envergure 47
Collecté à Marigny (Deux-Sèvres) en 1963
Collection du musée Bernard d'Agesci à Niort.
Ouverture de la notice complète dans un nouvel onglet
 

Plumage chamois-orangé.
Ailes larges et arrondies à larges bandes noires et blanches.
Elle possède également une huppe érectile et un long bec fin arqué.

Habitat/Répartition/Comportement

Environnement de bocage Environnement de bocage Photo : Bruno Fillon (cliquer pour aggrandir) Environnement de bocage Photo : Bruno Fillon  

Présente au sud d'une ligne reliant la Bretagne à l'Estonie, mais n'est vraiment abondante que dans les pays soumis à des influences méditerranéennes.
Les terrains à végétation basse, prairies pâturées, pelouses, dunes, vignes… constituent l'habitat de prédilection de la huppe. Elle fréquente aussi les zones péri-urbaines et les hameaux des campagnes. On peut très facilement apercevoir des huppes sur les chemins ruraux au printemps et même jusque dans les villes comme à Niort.
La huppe passe pour un oiseau très malpropre en raison de l'odeur nauséabonde à proximité du nid après l'éclosion des œufs d'où est tiré son nom local de « Pupue ». Cette odeur est due à la sécrétion d'une glande du croupion des jeunes et de la femelle et qui aurait pour fonction d'éloigner d'éventuels prédateurs.

Régime alimentaire

Vers et insectes

 

Migration

Carte de la migration de la huppe fasciée Carte de la migration de la huppe fasciée Carte de la migration de la huppe fasciée Avec l'aimable autorisation de l'observatoire ornithologique des Deux-Sèvres  

Hiverne dans les pays méditerranéens et surtout en Afrique subsaharienne.
Arrivée sur les sites de nidification dès le début de mars et les premiers chants sont entendus à la fin de ce mois. Les derniers chants sont entendus fin juin et les derniers signalements ont lieu au mois de septembre.

Présence en Deux-Sèvres

De mars à septembre

Statuts/Menaces/Protection

La population européenne est estimée entre 890 000 et 1 700 000 couples. Les pays les plus peuplés sont l'Espagne, la Turquie, la Russie, l'Ukraine, le Portugal, la France et l'Italie. En 2000, l'effectif nicheur en France était estimé entre 30 000 et 50 000 couples.
Espèce considérée « en déclin » (56 % en 15 ans).
Les causes de ce déclin sont surtout liées à l'intensification des pratiques agricoles, avec l'abandon du pastoralisme, l'utilisation des pesticides, l'abattage des vieux arbres isolés et l'abandon de la taille en têtard. Les rénovations du bâti rural nuisent aussi à la huppe à cause de la disparition des anfractuosités des murs.
La conservation de cette espèce passe par la préservation des milieux naturels : le soutien à l'élevage extensif, la mise en place de parcelles enherbées, la replantation d'arbres isolés et de haies…