Chant du martinet noir

Logo creative commons Source
David Farrow

Martinet noir

Apus apus (Linnaeus, 1758)

Classification (Ordre : Apodiformes / Famille : Apodidés)

Description

Martinet noir Martinet noir Mâle
Pds. 46 ; L. 17 ; Env. 37
Collecté à Faye-sur-Ardin (Deux-Sèvres) en 1951
Collection du musée Bernard d'Agesci à Niort.
Ouverture de la notice de ce spécimen dans un nouvel onglet
 

Reconnaissable en vol, grâce à sa tête courte, à ses longues ailes effilées tenues en arrière et à sa queue relativement longue lui donnant cette silhouette en forme d'arbalète caractéristique.
Plumage adulte brun très foncé, presque noir avec une tache blanche au niveau de la gorge.
Vole constamment (pattes trop courtes pour se poser et redécoller) à coups d'ailes frénétiques, amples alternant avec de longs planés tranquilles contre le vent.

Chant et cri

Petits cris prolongés et perçants « sri… sri… scriiii ».

Habitat/Répartition/Comportement

Villes, villages et ruines dans presque toute l'Europe.
Mode de vie presque exclusivement aérien.

Régime alimentaire

Chasse sans relâche les insectes en vol, souvent en compagnie d'hirondelles.

 

Le saviez-vous ?

Pour les Martinets noirs la migration s’effectue en groupe et sans halte : se nourrir, dormir et s’accoupler se fait en volant.
Ils ne se posent qu’au nid.

Migration

Migrateur transsaharien, le martinet noir hiverne en Afrique centrale et du Sud.
Migration prénuptiale : entre fin mars et mi-avril.
Migration postnuptiale : de la fin juillet jusqu'à la mi-août.