Cri de l'oie cendrée

Logo creative commons Source
Matthias Feuersenger

Oie cendrée

Anser anser (Linnaeus, 1758)

Classification (Ordre : Ansériformes / Famille : Anatidés)

Description

Oie cendrée Oie cendrée

Collecté à La Tranche-sur-Mer (Vendée) en 1950
Collection du musée Bernard d'Agesci à Niort.
Ouverture de la notice complète dans un nouvel onglet
 

La plus grande des oies européennes.
Bec et pattes rose-orangé et plumage gris-brun plus sombre sur le dessus.
Chez l'adulte, tête et cou assez clairs, avec vermiculures sur le cou.

Habitat/Répartition/Comportement

Environnement lacustre Environnement lacustre Photo : Alain Buchet (cliquer pour aggrandir) Environnement lacustre Photo : Alain Buchet  

L'espèce ne niche pas en Deux-Sèvres et est un nicheur rare en France (176-221 couples en 2012) dont les populations française et européenne sont en expansion. C'est une espèce principalement observée en vol au-dessus de notre département en migration active.

Régime alimentaire

Herbe, jeunes pousses

 

Migration

Carte de la migration de l'oie cendrée Carte de la migration de l'oie cendrée Carte de la migration de l'oie cendrée Avec l'aimable autorisation de l'observatoire ornithologique des Deux-Sèvres  

La migration postnuptiale commence dès septembre, mais le pic du passage a lieu généralement en novembre. La migration prénuptiale commence dès janvier et le pic de passage a souvent lieu fin février ou début mars.
Lors de ces migrations, des groupes peuvent faire halte sur les milieux humides (sur les étangs, les lacs et parfois les rivières) et les milieux agricoles adjacents (prairies, champs cultivés). Ces stationnements sont plus réguliers et durent plus longtemps lors du passage prénuptial.

Présence en Deux-Sèvres

Très variable d'une année à l'autre, en raison de plusieurs facteurs : les conditions météorologiques, qui influent sur les trajectoires des vols, leur hauteur, leurs horaires et la pression d'observation. En moyenne un millier d'individus lors des haltes migratoires prénuptiales. L'hivernage, au lac du Cébron, concerne 10 à 13 individus en moyenne.

Statuts/Menaces/Protection

Nicheur vulnérable en France (Liste Rouge France des Oiseaux nicheurs).
Europe : espèce chassable et dont le commerce est autorisé.
Principales menaces en Deux-Sèvres : chasse, disparition des biotopes de halte migratoire, dérangements sur ces sites.
Propositions de mesures de gestion, protection : arrêt de la chasse en migration prénuptiale, zone de tranquillité à proximité des sites de halte migratoire.