1- Dépouillage

Dans l’attente d’une taxidermie de l’animal, il est possible de congeler ce dernier. On veillera néanmoins à ne pas dépasser les cinq ans de stockage pour éviter la dégradation des graisses et la perte d’intégrité de la structure du corps qui en résulterait.
De plus, lors de sa congélation, l’animal sera enveloppé dans une poche hermétique pour éviter tout desséchement et on évitera le contact direct avec la glace qui provoque des « brûlures » sur la peau.

La première étape consiste à supprimer viscères, muscles et une grande partie du squelette afin de limiter au maximum le risque de pourrissement et d’attaque par des insectes.
Ceci est primordial car l’infestation peut alors s’étendre à d’autres spécimens correctement traités.

La taxidermie... : Dépouillage 1/2 poursuivre

© Alienor.org, Conseil des musées, www.alienor.org