Un autre aspect fondamental dans la réussite de ce travail consiste dans la restitution d’un regard.
Les globes oculaires sont remplacés par des cristaux de Bohême, à la forme et à la couleur des yeux de l’animal, fabriqués par des entreprises spécialisées.
Leur positionnement, l’un par rapport à l’autre, doivent être extrêmement précis pour « redonner vie » à l’animal et il convient de respecter scrupuleusement leurs implantations d’origine. De même une attention particulière est à porter sur la disposition des paupières dont il faut contrôler la rétractation au séchage à l’aide d’épingles.

Enfin, certaines parties de l’animal (tel le bec) se décolorent dans le temps et nécessitent d’être repeintes.

Durant cette étape de montage le taxidermiste pourra rectifier la position qu’il souhaite donner à l’oiseau en agissant sur l’armature.


 La taxidermie... : Montage 4/5 

© Alienor.org, Conseil des musées, www.alienor.org