Rêves d'Orients


Les objets arabes font fureurs.
Les orientalistes récréent dans leur atelier
un monde de faux-semblants où la date et l'origine
de leurs trouvailles est souvent approximative.

Théophile Gautier donne la description suivante de l'intérieur de Théodore
Chassériau : " Les yatagans, les kandjars, les poignards persans,
les pistolets circassiens, les fusils arabes, les vieilles lames de
Damas niellées de versets du Coran, les armes
à feu enjolivées d'argent et de corail, tout ce
charmant luxe barbare se groupait encore en
trophées le long des murs ; négligemment
accrochés, les gandouras, les haïks,
les burnous, les caftans, les vestes
brodées d'argent et d'or…
"











 
© Alienor.org, Conseil des musées