Le monde perdu des références de l'école primaire 1948-1968.

 

 

L'école, lieu architecturé de l'apprentissage des rôles

Cours d'école non mixte

Cartel du panneau ci-contre

Vers la mixité

La non-mixité est une des normes essentielles des écoles primaires françaises ; ce ne fut qu'à la rentrée 1967 que les écoles mixtes à plusieurs classes dépassèrent en nombre les écoles de filles et de garçons si chères à la IIIe République. La circulaire du 17 juin 1969, adressée aux recteurs de toutes les académies de France, y mit définitivement fin : "Si en matière de mixité, l'arbitrage de l'Administration centrale avait longtemps semblé nécessaire, il apparaît aujourd'hui, du fait de l'évolution des conceptions sociales, que dans la plupart des cas, les familles ne s'offusquent plus de voir admettre garçons et filles sur les mêmes bancs d'écoles. Sauf rares exceptions, la gémination ne semble guère rencontrer non plus d'opposition dans les assemblées élues et le personnel enseignant… La délégation de pouvoir qui vous est donnée, devrait en conséquence vous mettre en mesure d'accélérer l'extension de la gémination partout où elle présente des avantages certains sur le plan pédagogique".

Il avait fallu tous les événements de mai 68 pour que le génie administratif de l'Éducation Nationale recommande l'accélération de la gémination à fin pédagogique !!! Un système séculaire avait vécu.