Alienor.org, conseil des musées, Exposition virtuelle : L'âge d'or de la peinture de marine : Vers l'indépendance des Pays-Bas

L'âge d'or de la peinture de marine

Vers l'indépendance des Pays-Bas

Dans le courant du XVIe siècle la prospérité relative du Nord par rapport à l'Espagne attise la convoitise du roi Philippe II et une pression économique forte ne tarde pas à se faire sentir, conjointe à un durcissement de la position de l'Église catholique face à la Réforme.
En 1566 éclate la révolte dite des Gueux aux Pays-Bas. Sous la direction de Guillaume d'Orange, un ensemble de révoltés, majoritairement protestants, se soulève contre l'autorité de la couronne espagnole. Mais c'est en 1568, avec l'exécution des comtes catholiques d'Egmont et de Hoorn, opposés à Philippe II d'Espagne, que débute le réel soulèvement général des Pays-Bas, qui débouche sur la guerre de Quatre-Vingts Ans.
En 1578, les provinces nord des Pays-Bas, protestantes deviennent de fait un État indépendant, alors que les provinces catholiques flamandes restent sous domination espagnole. La peinture hollandaise, s'émancipant de l'influence espagnole, entre dans une période d'expansion.
Conséquence de la Réforme, les artistes s'affranchissent des thèmes picturaux classiques. L'iconoclasme entraîne en effet un arrêt des productions picturales à thème religieux, mais dans cette « république des arts » qui trouve son apogée au XVIIe siècle, la prospérité acquise par les villes marchandes des Pays-Bas entre le XVe et le XVIe siècle a permis l'émergence d'une bourgeoisie marchande dont le mécénat a attiré de nombreux artistes et favorisé l'apparition des guildes de peintres dès le XVe siècle.

La peinture flamande, née au XVe siècle, voit à partir du XVIe siècle percer une forte influence de l'Italie. Les artistes flamands et hollandais sont fortement marqués par la Renaissance italienne lors de leurs voyages dans la péninsule et à Rome. De retour aux Pays-Bas, ils s'inspirent largement de ce qu'ils ont pu observer en Italie, transposant les procédés acquis au sud à des thèmes picturaux nordiques.
Depuis la fin du Moyen Âge les Flamands ont fondé leur inspiration sur le réel au détriment de la peinture religieuse, réalisant portraits, natures mortes, scènes de genre ou paysages.

Or, dans ce pays où la mer est partout, quels paysages plus saisissants que cette intense activité portuaire bercée de la lumière du nord ? C'est de manière tout à fait naturelle que les peintres orientent leur regard vers le littoral, cœur économique et social d'un pays qui a chèrement acquis sa liberté et s'enorgueillit de sa réussite économique.
Les hollandais, dans la longue guerre de libération qui les a opposés au royaume d'Espagne, emportent également plusieurs victoires navales qui sont exaltées dans la peinture et contribuent grandement à la diffusion des marines.

Jan Van Goyen, Vue de la plage de Scheveningen daté de 1649. Voir la fiche de l'objet (nouvel onglet)