Alienor.org, conseil des musées, Exposition virtuelle : L'âge d'or de la peinture de marine : Joseph Claude Vernet

L'âge d'or de la peinture de marine

Joseph Claude Vernet

Joseph Vernet (Avignon 1714 – Paris 1789) est le fils d'un peintre décorateur, qui fut son premier maître, il poursuit sa formation auprès du peintre d'histoire Philippe Sauvan (? 1697 – ? 1792). Il n'oublie pas ses débuts dans la peinture décorative, qui conserve tout au long de sa carrière une influence certaine. Il continue en effet de réaliser des travaux décoratifs (notamment quatre marines réalisées pour la bibliothèque du Dauphin en 1762), et en retire un sens de la composition et un raffinement visuel qui marquent son œuvre.

En 1734, âgé de 21 ans, il se rend à Rome pour étudier les antiques et les maîtres italiens. Il y devient pendant quelque temps, élève d'Adrien Manglard (Lyon 1695 – Rome 1760), lui-même ancien élève de van der Cabel (Rijswijk vers 1630 – Lyon 1705), qui avait atteint une certaine reconnaissance grâce à ses tableaux de marine. On retrouve dans l'œuvre de Joseph Vernet l'influence de Claude Gellée. Toutefois contrairement à son illustre prédécesseur, il se rapproche du réalisme des peintres du Nord ou des védutistes pour ses compositions. C'est en 1746 qu'il reçoit sa première commande du roi de France pour deux marines. Celles-ci sont encensées par la critique et Vernet reçoit rapidement une importante commande pour une série de vues monumentales des ports de France. Ce cycle de seize peintures sur toile était supposé documenter des scènes et usages de la vie des ports.
Vernet manifeste de grandes qualités d'observation s'appliquant aussi bien au paysage qu'aux scènes de vie décrites dans ses tableaux et aux représentations qu'il dresse des navires.
La série des vues des ports de France fera de lui le principal peintre de marines français du XVIIIe siècle, bien qu'à partir de 1770 les critiques aient pu voir un certain essoufflement dans son art.