Qu'est-ce qu'une photographie sur plaque de verre ?


Les photographies sur plaques de verre sont des images négatives ou positives qui ont comme support le verre.

Le verre est utilisé comme support de photographie dès 1850. Il est recouvert d’une couche sensible à la lumière et découpé en plaques de dimensions variables.

La couche sensible est constituée de sels d’argent mélangés à une substance qui adhère au support en verre. Cette substance, ou liant, est différent selon l’époque : on utilise chronologiquement l’albumine, le collodion  puis la gélatine. La majeure partie des plaques conservée dans les musées de la région Poitou-Charentes a été obtenue par les procédés gélatino-argentiques, utilisés depuis 1878. Cette technique allie sensibilité accrue et simplicité d’utilisation inégalée : les plaques peuvent être conservées pendant de longues périodes avant d’être utilisées. Ceci a permis leur diffusion en grand nombre (production industrielle) et à un large public.

Ainsi, les photographies sur plaques de verre au gélatino-bromure d'argent comportent un côté verre (le support) et un côté émulsionné (la couche sensible au gélatino-bromure d’argent).



Négatif sur pl

 


Positif sur pl

 


Tirage mo


aque de verre

 


aque de verre

 


derne