Traitement correctif


Lorsque les négatifs n’étaient pas assez denses, les photographes appliquaient un traitement de renforcement à base de mercure. L’image ainsi intensifiée se conserve mal et prend une coloration jaune intense ou blanchâtre. Cette altération spectaculaire n’empêche pas d’obtenir des tirages de bonne qualité.



Négatif sur plaque de verre,
8 x 9 cm, fonds Guyonnaud,
Parthenay, la halle aux grains
, 1898