Aloi : Titre légal d'un article d'orfèvrerie, d'une monnaie.

Carat : Mesure utilisé du moyen âge et jusqu’à la fin de l’ancien régime pour indiquer le titre de l'or. Il caractérise la partie d'or fin représentant le 1/24e de la masse totale d'un alliage. Par exemple : l'or à 18 carats, cela veut dire que pour 24 parts de métal on a 18 parts d'or. L’or pur est donc de 24 carats.

Denier : Unité de poids utilisée pour l'argent et l'argenterie, valant le 1/192e du marc. Le denier constitue la subdivision de la livre et du marc. (Cf. table des poids)

Différent :Il s’agit d’une petite marque apposée depuis 1838 par le bureau de contrôle français. Il existe 45 marques pour identifier autant de bureaux. Pour exemple : voici les six différents des bureaux de Poitou-Charentes, désormais supprimés.


Angoulême

Châtellerault

Niort

La Rochelle

Saintes

Poitiers

Aujourd'hui, le bureau de la garantie de Saumur assure le marquage pour la région :

Saumur


Marc : Ancienne mesure française utilisée comme unité de poids. Le marc se subdivise en 8 onces, 64 gros, 192 deniers, 4608 grains. On emploie cette mesure pour peser les marchandises précieuses, notamment l'argenterie. (Cf. table des poids)

Poinçons de charge et de décharge : poinçons certifiant que l'impôt a été payé sur l'objet. Celui de charge est appliqué lorsque la pièce est ébauchée. Celui de décharge est apposé une fois la pièce terminée et l'impôt payé. Ces poinçons ont été institués en 1672.

Poinçon de jurande (appelé aussi poinçon de la Maison commune ou poinçon de date) : poinçon apposé par les jurés-gardes, témoignant de la qualité du métal employé. Il consiste en une lettre-date qui change à chaque année. L'alphabet étant alors d'environ 24 lettres, on retrouve la même lettre approximativement quatre fois par siècle. Ce poinçon, institué au 13e siècle, ne fut mis en vigueur qu'à partir de 1672, sous le règne de Louis XIV.

Poinçon de maître : poinçon qui identifie l'orfèvre.

Poinçon de recense: poinçon créé, en 1722, pour contrecarrer les problèmes de fraudes et de vols de poinçons. Lorsqu'une recense était prescrite, les poinçons anciens perdaient toute valeur. Les orfèvres et les marchands devaient porter aux bureaux de garantie tout ouvrage en métal précieux qu'ils détenaient pour qu'il soit marqué gratuitement. Après la Révolution, l'État ordonna que des poinçons de recense furent apposés sur tous les ouvrages marqués sous l'Ancien Régime. Deux lois de recense furent promulguées en 1809 puis en 1819.

Titre : Il indique le rapport de la masse de métal fin à la masse totale de l’alliage. Pour l’or, on définit le 1er titre à 920 parties d’or pour 80 de cuivre, le 2e titre à 840 parties d’or pour 160 de cuivre et le 3e titre à 750 parties d’or pour 250 de cuivre (le tout avec une tolérance de 3 millièmes). Pour l’argent, le 1er titre s’obtient avec 925 parties d’argent pour 75 de cuivre et le 2e titre avec 800 parties d’argent pour 200 de cuivre (avec une tolérance de 5 millièmes).

Table des poids :

 

Ancien régime

Depuis 1812

Marc = 8 onces. . . . . . . . . .
Once = 8 gros. . . . . . . . . . .
Gros = 3 deniers. . . . . . . . .
Denier = 24 grains. . . . . . . .
Grain . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . .244,752 g. . . . . . . . . .
. . . . . . . . . 30,594 g. . . . . . . . . .
. . . . . . . . . 3,82425 g. . . . . . . . .
. . . . . . . . . .1,27475 g . . . . . . . .
. . . . . . . .0,05315625 g. . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . 250 g
. . . . . . . . . . . . . .31,25 g
. . . . . . . . . . . . . . .3,90 g
. . . . . . . . . . . . . . .1,30 g
. . . . . . . . . . . . . .0,054 g

© Alienor.org, Conseil des musées, www.alienor.org
Page en cours de consultation