Comme nous l’avons évoqué en introduction, l’objet d’orfèvrerie est marqué de plusieurs poinçons : certains servent de « marques de fabrique » (les poinçons de maître).
Outre ces derniers, d'autres poinçons offrent la possibilité par leur simple identification de déterminer le taux de métal précieux (or ou argent) utilisé dans la confection de la pièce tandis que d'autres, encore, garantissent la légalité de la mise sur le marché de l'objet.

On distinguera ici deux types de poinçons d’État :

- Exemple de poinçon de titre

Voir la description de ce poinçon

- Exemple de poinçon de garantie

Voir la description de ce poinçon

page1/3 poursuivre

© Alienor.org, Conseil des musées, www.alienor.org Page en cours de consultation