Retourner au sommaire IntroductionLe cas français : la Compagnie des Indes DéfinitionLe cas français : la porcelaine tendre La manufacture de Meissen Le cas français : les manufactures ConclusionLe cas français : la manufacture de Sèvres
Le cas français : le biscuit
Ouvrir le cartel de l'objet (dans une nouvelle fenêtre) Ouvrir le cartel de l'objet (dans une nouvelle fenêtre)
Ouvrir le cartel de l'objet (dans une nouvelle fenêtre) Ouvrir le cartel de l'objet (dans une nouvelle fenêtre)

Les procédés de fabrication de la porcelaine dure ne relèvent pas de secrets d’ateliers comme ceux de la porcelaine tendre. Ils sont plus faciles : la pâte est plus malléable, plus résistante à haute température. Ils reviennent donc moins cher. En revanche, la pâte a un aspect vitreux et tous les coloris de la porcelaine tendre ne peuvent être obtenus. Aussi la clientèle la bouda longtemps et lui préféra la porcelaine tendre pour sa belle transparence laiteuse et ses coloris notamment le bleu céleste.

 

Ouvrir le cartel de l'objet (dans une nouvelle fenêtre)