(page précédente)

 

Les « jumeaux » Ibeji de l'ethnie yorouba (Nigeria, Bénin)

Par les soins maternels prodigués à une figurine de bois, l'ere ibeji (ere = image, ibi = né et eji = deux) peut être rapproché de la poupée. En effet, le jumeau ibeji est une « poupée » nourrie, lavée, habillée, frictionnée, choyée comme un être vivant (en attestent des traces d'aliments sur le corps ou la disparition des traits du visage par patine lié aux soins prodigués). Chez les Yorouba, la naissance de jumeaux est jugée surnaturelle et leur mise au monde constitue un heureux présage, une bénédiction pour la famille apportant richesses et chance.

Néanmoins l'importante mortalité infantile demeure une réalité et dès qu'elle touche l'un des jumeaux, la mère demande qu'une figurine de bois soit sculptée pour matérialiser son enfant défunt et devenir le réceptacle de son âme. Cette statuette, qui « incarnera » l'enfant sans qu'elle ne présente aucune ressemblance physique avec lui, figure toujours ce dernier comme un individu adulte aux attributs sexuels clairement déterminés. La présence de cauris (coquillages utilisés comme monnaie) est symbole de richesses.

(poursuivre)

Poupées symboliques... : Les "jumeaux" ibeji de l'ethnie yorouba 1 - 2

©Alienor.org, Conseil des musées, www.alienor.org III. Poupées symboliques...