La vocation artistique de la Maison Quantin : une question de mise en page

Ce dispositif semble alors envisager les éléments textuel et graphique comme des unités indépendantes et disjointes. Le texte apparaît dans sa forme « traditionnelle » de lignes continues déroulant un récit, tandis que les images, en formant une composition esthétiquement pensée, proclament leur pouvoir figuratif. Les notions de picturalité et de littérarité semblent ainsi exhaussées par des planches qui les concilient pourtant autour d’une fiction commune.

La planche du Peintre To-Kai repose également intégralement sur un effet tableau qui coïncide avec la fiction. Cet effet est suggéré par le soulignement décoratif de l’hypercadre, l’absence de blanc transitionnel entre les images et l’encadrement japonisant de chacune des légendes.

© Alienor.org, Conseil des musées - www.alienor.org | plan | aide | Vérifié par A-Prompt Version 1.0.6.0. Niveau WAI 'triple A'