La vocation artistique de la Maison Quantin : une question de mise en page

Qu’elles soient encadrées ou non, placées d’une manière régulière ou non, les images des feuilles de l’Imagerie artistique font l’objet, dans leur mise en page, de surprenants montages « cases à cases » lorsque le découpage n’est pas effectué dès la planche originale. Les dessins sont alors réalisés sur une feuille, découpés un à un ou par bande puis replacés, par un jeu souvent complexe d’assemblage, sur un carton de fond – au prix, parfois, du sacrifice d’une partie du dessin initialement exécuté, comme dans Le mannequin. La mise en page est alors une étape à part entière de la création, qui permet de l’envisager en fonction non seulement du contenu des images, de l’emplacement des légendes mais du rendu général de la planche.
Avec cette collection de feuilles « véritablement artistiques », la Maison Quantin confirme son ambition de revaloriser l’imagerie populaire désormais chargée d’éveiller le sentiment de l’art tout en divertissant, par des historiettes amusantes, son public enfantin et familial.

© Alienor.org, Conseil des musées - www.alienor.org | plan | aide | Vérifié par A-Prompt Version 1.0.6.0. Niveau WAI 'triple A'