Retour à la page sommaire Accédez directement à ce chapitre Accédez directement à ce chapitre Accédez directement à ce chapitre Chapitre en cours
Accédez directement à ce sous-chapitre
Sous-chapitre en cours
Accédez directement à ce sous-chapitre

L'éclairage :

Les œuvres sont sensibles aux effets de la lumière (rayonnement ultra-violet et infra-rouge principalement). Certains objets ne supportent pas de très fortes puissances d'éclairage, qu'il soit naturel ou artificiel.
Voici les taux de sensibilités selon les types de collections :

  • Peu sensibles : 300 lux pour la céramique, pierre, métaux
  • Sensibles : 200 lux pour peintures à l'huile, bois, laques et vernis, cornes, ivoires.
  • Très sensibles : 50 lux pour les œuvres sur papier (dessins, aquarelles, gouaches, estampes.), textiles, objets organiques (cuirs, plumes, pailles).

Dans les zones où sont stockées les collections : pas plus de 100 lux en moyenne.

Pour le reste : un éclairage par tubes à fluorescence ou à vapeurs de sodium est recommandé car produisant moins d'ultra-violet ou d'infra-rouge.


© Alienor.org, Conseil des musées - www.alienor.org