Heureuses associations


Ce dessin a été réalisé selon la technique des trois crayons qui associe la pierre noire, la craie blanche et la sanguine. Elle fut employée la première fois au XVIème siècle en Italie du Nord pour le portrait.

La combinaison sanguine-pierre noire, était déjà connue, malheureusement ce procédé poussait trop loin le réalisme.



La couleur blanche adoucit les traits à un moment où les artistes, ne se contentant plus de décrire l'apparence extèrieure d'un visage, se concentrent sur l'expression des sentiments et la vie intèrieure du sujet. La sanguine estompée donne sa tonalité générale au dessin.

Des touches de pierre noire structurent le visage et la coiffure. La craie blanche utilisée en rehauts modèle la figure en en faisant ressortir les points lumineux. La vie palpite dans ce dessin, le personnage représenté semble prêt à nous parler.

© Alienor.org, Conseil des musées