Les mathématiques sont à la mode aux 17e et 18e siècles. Les premières machines à calculer construites par Blaise Pascal (scientifique et philosophe français, 1623-1662), Gilles Personne de Roberval (mathématicien et physicien français, 1602-1675) et Gottfried Leibniz (philosophe allemand, 1646-1716)
font leur apparition.

Les amateurs sont nombreux et les ateliers se multiplient. C'est une période faste pour
les professeurs particuliers. Roberval est très apprécié des princes anglais et polonais.
Dans les années 1670-1680, Isaac Newton (physicien, mathématicien et astronome anglais,
1642-1727) et Leibniz font la découverte du calcul infinitésimal séparément mais
presque simultanément. L'homme est désormais capable de maîtriser les idées
de limite et d'infiniment petit et d'introduire ces quantités dans les calculs.

On peut désormais calculer des surfaces ou des volumes de formes
compliquées, la vitesse de déplacement des projectiles
ou le centre de gravité des objets.

© Alienor.org, Conseil des musées