Historique de la marque:

A la fin de l'année 1953, le constructeur français fait bénéficier son scooter de son expérience en matière automobile et motocyclette. Il dote son premier scooter le S55 d'une carrosserie très automobile, très proche de la 203. Le tableau de bord logé dans le tablier avant est très complet et s'apparente à celui des automobiles: indicateur de position des vitesses avec à sa gauche, tirette du starter et à sa droite, tirette de l'éclairage. Le moteur est emprunté à la moto Peugeot P55. Dès le Salon de 1954, Peugeot présente des modèles S 57, S 57 AL, S 157 où le changement de vitesse par pédale au pied devient par poignée tournante. Au Salon d'octobre 1956, Peugeot modifie la silhouette de ses scooters: le phare devient mobile sur le guidon, il est couplé avec lui par un capotage alors qu'auparavant il était fixe en haut du tablier. Enfin au Salon de 1957, le scooter Peugeot est une dernière fois modifié: un garde boue mobile à l'avant remplace le coffre et le porte bagages auparavant carrossés.

Peugeot S 55 de 1954

Moteur du vélomoteur P 55, 125 cm3, 2 temps
3 vitesses au pied droit par deux pédales, l'une servant à monter les vitesses, l'autre à les descendre.
Puissance 4 CV à 4600 tr/mn
Refroidissement par turbine
Suspension avant, à roue tirée et anneaux Neiman
Suspension arrière à bras oscillant et anneaux Neiman

Équipements:
réservoir d'essence de 7 litres accessible par une trappe sous la selle du conducteur; coffre à l'avant; roue de secours à l'arrière; 2 selles.

Collection du Musée Auto Moto Vélo de Châtellerault
n° inventaire:999-18

© Musée Auto Moto Vélo, Châtellerault © Alienor.org, Conseil des musées