La fabrication du vase proprement dite relève du potier.

Le moule, posé sur le tour, est rempli d'argile. Le potier met le tour en marche en pressant fortement sur la paroi interne du moule afin que l'argile pénètre sur toutes les empreintes en creux. Lorsque la pâte est régulièrement montée jusqu'au bord du moule, le potier fabrique la lèvre du vase. Le moule est ensuite détaché du tour. L'extraction du vase de son moule, se fait après un temps de séchage accompagné d'un certain retrait de l'argile.

Le potier peut alors démouler le vase sans danger.Le moule ne comportait
que la partie décorée du vase qu'il fallait ensuite terminer
(pose du pied, façonnage du bord, ajout d'anses et autres) au tour.

L'engobage, bain d'argile
délayée, est réalisé sur
tous les vases sigillés
décorés ou non.

Il forme une mince pellicule
qui, une fois cuite, donne un
revêtement brillant et augmente
la teinte rougeâtre de la pâte.

Pour l'appliquer, le potier
saisit le vase par le pied
du bout des doigts pour
le plonger dans le bain.


© Alienor.org, Conseil des musées - www.alienor.org