La culture moustérienne généralise les méthodes de débitages d'éclats en série. Celles-ci permettent de produire, à partir d'un même bloc, des éclats
dont la morphologie est déterminée, avant la frappe, par le tailleur.
L'une d'elles, la méthode Levallois (site éponyme : Levallois en
région parisienne) permet d'obtenir des éclats de formes variées.

Le bloc de matière première est préparé au percuteur dur.
Il est le mieux adapté à cette forme de débitage.

Le tailleur délimite un plan de frappe, qui va lui permettre de porter son coup avec plus de précision. La frappe, un coup sec et précis, est directe.
Si nécessaire, le plan de frappe peut être réajusté au cours de la taille en enlevant de petits éclats.

© Alienor.org, Conseil des musées www.alienor.org